> A propos de Bull > Actualité >

L'INRIA et Bull étendent leur partenariat pour relever les défis des futurs calculateurs exaflopiques



Paris, le 11  Janvier  2010 - 

Michel Cosnard, Président-directeur général de l'INRIA et Philippe Vannier, Président-directeur général de Bull, ont conclu un accord visant à étendre leur partenariat dans le domaine du calcul haute performance (HPC). Le principal enjeu de ce partenariat, entre un laboratoire de recherche et un industriel leaders dans leur domaine, est d'aider à relever les défis que pose la prochaine génération de supercalculateurs exaflopiques. Une feuille de route est déjà établie permettant aux équipes impliquées de travailler sur l'architecture, l'environnement logiciel et les services des supercalculateurs.

Le calcul haute performance, un élément structurant du développement de la société numérique

Outil essentiel de la recherche scientifique, technologique et industrielle, le calcul haute performance est devenu stratégique de par ses implications économiques. Auparavant destiné à un nombre limité de domaines comme la météorologie ou le nucléaire, le calcul haute performance répond à des besoins de plus en plus étendus, dans de nombreux secteurs et pour tous types d'organisations, du bureau d'étude aux entreprises de taille mondiale. En parallèle, la montée en puissance des réseaux entraîne aujourd'hui des changements fondamentaux dans l'organisation des infrastructures informatiques, avec une reconcentration des ressources au sein de grands centres informatiques, une rupture dans les modèles d'organisation des entreprises et de nouveaux modèles d'usages.

Le calcul haute performance devient une composante essentielle pour la compétitivité des acteurs économiques au-delà des secteurs traditionnels (calcul scientifique), comme l'illustrent par exemple le HPC transactionnel (indexation multi-media) ou encore la connexion prévisible des systèmes embarqués à Internet (« Internet des objets »).

Ce changement de modèle du traitement informatique s'accompagne de la nécessité de pouvoir produire, exploiter et gérer des masses considérables de données. Ceci constitue à terme une triple rupture, pour la recherche en informatique, pour l'usage professionnel et grand public des moyens de calcul et pour le modèle économique des industries du domaine, qu'elles soient éditeurs de logiciels, constructeurs informatiques ou fournisseurs de services.

Bull et l'INRIA : un partenariat déjà fructueux

Au cours des années 90, le GIE Dyade, entre Bull et l'Inria, a eu de nombreuses retombées comme par exemple la création des entreprises Kelkoo ou Trusted Logic. Ce partenariat s'est poursuivi au début des années 2000 par la création du consortium ObjectWeb, devenu OW2.

Bull est maintenant un acteur majeur dans la conception de systèmes de calcul intensif. Pour sa part, l'INRIA a clairement identifié le calcul intensif parmi ses priorités, en étant présent à la fois dans les domaines de la conception, de la programmation et de la simulation.

L'INRIA cherche à amplifier ses relations bilatérales avec un nombre restreint de partenaires industriels stratégiques, à même de fournir des objets de recherche de grande taille et de mobiliser les équipes-projets de l'institut. Ce partenariat s'inscrit dans cette dynamique. Par ailleurs, il complète l'implication de l'INRIA dans ce domaine, notamment l'Initiative HPC/PME lancée conjointement avec GENCI et OSEO en juillet 2010 afin de faciliter l'accès des PME innovantes au calcul intensif.

Pour Bull il s'agit de faire appel aux meilleures compétences européennes dans le domaine des logiciels pour le calcul intensif. Concevoir et développer les supercalculateurs exaflopiques demande en effet une coopération étroite entre utilisateurs et industriels. C'est dans ce contexte que Bull place ce partenariat avec l'Inria.

Cet accord cadre a pour ambition de préparer les architectures futures du calcul intensif, qui pourraient regrouper dans les prochaines décennies, plusieurs centaines de milliers voire millions de processeurs et traiter des flots considérables de données. Les domaines qui ont été retenus et qui font dès aujourd'hui l'objet d'une feuille de route partagée sont liés aux défis auxquels est confronté le calcul haute performance : environnements de programmation parallèle, résilience et tolérance aux fautes ou bien encore gestion optimisée de l'énergie. Ce sont des défis majeurs que seules des alliances comme celle que l'Inria et Bull mettent en oeuvre permettront de relever dans les prochaines années.

À propos de l'INRIA

Établissement public à caractère scientifique et technologique, sous tutelle des ministères chargés de la Recherche et de l'Industrie. Budget annuel (2010) : 217 M€ dont 21% de ressources propres. Huit centres régionaux de recherche : Paris - Rocquencourt, Sophia Antipolis - Méditerranée, Grenoble - Rhône-Alpes, Nancy - Grand Est, Rennes - Bretagne Atlantique, Bordeaux - Sud Ouest, Lille - Nord Europe, Saclay - Île-de-France. 3 150 chercheurs travaillant dans plus de 170 équipes-projets dont la plupart sont communes avec d'autres organismes, des grandes écoles, des universités. 4 100 collaborateurs à travers la France. 80 équipes associées dans le monde. Une centaine d'entreprises créées depuis 1984.

Pour en savoir plus : www.inria.fr

Contacts presse

INRIA : Muriel Droin - + 33 (0)1 39 63 57 29 - muriel.droin@inria.fr

Image sept : Anne-Charlotte Créach - +33 (0) 1 53 70 94 21 - accreach@image7.fr

A propos de Bull

 

Bull est l'opérateur de confiance de la donnée en entreprise. Positionné sur le Cloud et le Big Data, le groupe assure l'intégration et la gestion de systèmes hautes performances et de solutions de sécurité de bout en bout. Bull propose des offres permettant à ses clients de traiter toute l'information à leur disposition pour créer de nouveaux usages. En toute sécurité, Bull transforme la data en valeur pour les organisations.

Aujourd'hui, Bull compte 9200 collaborateurs répartis dans plus de 50 pays dont 700 personnes entièrement dédiées à la R&D. En 2013, Bull a réalisé un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros.

Pour plus d'informations :
http://www.bull.fr  /  http://www.facebook.com/Bull  /  http://twitter.com/bullfr


Contact
Bull
Aurélie Negro
5 Bd Gallieni - 92445 Issy Les moulineaux Cedex - France
Phone: +33 1 58 04 05 02
E-mail: aurelie.negro@bull.net


Retour haut de page
ImprimerEnvoyer cette pagePartager sur Facebook.Partager sur Linkedin.Partager sur Viadeo.Partager sur Technorati.Partager sur Digg.Partager sur Delicious.Ajouter à ses favoris Google.Partager sur Windows Live.Partager sur Twitter.
CONTACT

Aurélie Negro
+33 1 58 04 05 02
aurelie.negro@bull.net